Rechercher

Quelle est la différence entre la psychothérapie et le coaching de vie?


Il est parfois difficile de faire la différence entre ces pratiques étant donné qu’elles s’adressent toute deux à l’individu qui fait face à des difficultés dans sa vie. Bien qu’elles soient différentes, elles se complètent naturellement.


Par facilité, on propose souvent d’imaginer la psychothérapie et le coaching de vie sur un continuum avec à sa gauche : le passé et à sa droite : le futur. On associe ainsi la psychothérapie au passé et le futur au coaching de vie.


Littéralement, on pourrait dire que la psychothérapie intervient sur des souffrances psychologiques profondes, en recherchant l’origine de cette souffrance dans le passé de la personne (ex: troubles psychologiques, dépression, troubles anxieux,…). Là où le coaching de vie intervient sur une difficulté rencontrée dans la vie de la personne à l’instant T et pour laquelle un objectif de changement est défini (ex: alignement tête-corps-cœur, projet de vie, transition, problèmes relationnels et communicationnels, gestion du stress et des émotions).


A noter qu’il s’agit d’un exemple réducteur pour faciliter la compréhension. La réalité est évidemment plus décloisonnée.


Pour vous donner un exemple, aujourd’hui les thérapies brèves ont pris une grande place dans l’accompagnement psychologique. A contrario des thérapies analytiques qui s’étalent sur un grand nombre de séances, les thérapies brèves se veulent courtes et orientées solution. Ce type de thérapies peuvent s’appliquer tant dans le champ du coaching que de la psychothérapie.


Vous allez me dire, oui mais comment savoir ce dont j’ai besoin?


Tout d’abord, je vous conseille de prendre le temps d’analyser votre problématique.

En fonction de celle-ci, de vous poser les questions suivantes :

  • Quelle est la nature de ma problématique ?

  • Est-ce que j’identifie un trouble potentiel (alimentaire, de l’attention, toc,…) ?

  • Quel est le niveau d’intensité de cette problématique de 0 (nul) à 10 (extrême) (ex: l’épuisement physique et psychologique) ?

Dans certains cas, avant d’entamer un accompagnement psychologique, je vous recommande de prendre contact avec votre médecin pour vous assurer que la cause ne soit pas uniquement de nature physiologique (ex: carences, intolérances, autres). Et qu’un traitement vous soit proposé si nécessaire.


Pour guider le choix entre la psychothérapie et le coaching de vie, je vous suggère une liste d'exemples non exhaustifs. Bien-sûr certains sujets peuvent être accompagnés communément tant par un coach qu’un psychothérapeute ou encore dans le cadre d’une autre pratique, l’approche sera simplement différente.



Ce qu’il importe de garder à l’esprit, c’est de :

  1. Prendre contact avec votre médecin pour vous assurer une prise en charge médicale si la plainte le nécessite.

  2. Envisager un travail thérapeutique avec un psychothérapeute si la souffrance psychologique est intense.

  3. Faire appel à un coach de vie si vous souhaitez poursuivre votre chemin thérapeutique sous un autre angle ou directement faire appel à lui si vous n'êtes pas concernés par les points précédents.

  4. Se tourner vers d’autres types de pratiques si des blocages persistent pour agir à différents niveaux.

  5. Aussi étrange que cela puisse paraître, entreprendre un accompagnement psychologique, quel qu’il soit, c’est vous offrir le plus beau cadeau : celui de la lucidité et de la paix intérieure.

En conclusion


Parmi le nombre de disciplines et de professionnels qu’il existe, ça peut être difficile de trouver la bonne personne. L’intention de cet article était de clarifier quelques fondamentaux sans vouloir être déterministe pour autant, afin de vous guider dans votre chemin. Bien-sûr, j’aurai pu approfondir une multitude d’autres points, je vous invite donc à me contacter si une question vous vient à l’esprit et que vous souhaitez en discuter!


A mon propos


Je suis psychologue de formation, avec une orientation pour le travail et les les organisations. Je ne suis donc pas psychothérapeute, statut qui requiert dès à présent un titre reconnu et une formation spécifique. J’ai ensuite complété mon parcours par du coaching de vie que je trouvais intéressant, un peu dans la logique des thérapies brèves, pour agir rapidement et efficacement sur des blocages dans l’atteinte d’objectifs spécifiques.


Vous lisez cet article parce qu’aujourd’hui vous ne savez encore tout à fait vers qui vous tourner? Prenez contact avec moi, je vous écouterai avec plaisir pour clarifier votre besoin.


Si vous lisez cet article par curiosité, n’hésitez pas à me parler des sujets que vous souhaiteriez approfondir.


 

Contact :

0497/90.88.28

Gwenaelle@ryth-me.com

@Rythmelifecoaching



Posts récents

Voir tout

Psychologue du travail, je me forme au coaching de vie et m'intéresse à l'art pour faire de l'écoute de soi un réflexe.